LA NOURRITURE DE MES CHIENS FARWEST, STELLA ET NISHKA

 

 

              Vous avez été nombreux ces derniers temps à me demander comment je nourrissais mes chiens. Et bien voici enfin le détail tant attendu des menus de mes loulous d’amour. Evidemment nous ne parlerons pas de croquettes ici mais seulement que de nourriture pour carnivore. Je vais donc vous décrire de quoi se compose une gamelle de BARF (Bones And Raw Food) qui se traduit par Os et Viande Crue. Inutile de se le cacher, c’est forcément LA meilleure des nourritures que l’on puisse donner à un chien, chat ou furet.

 

         Quels sont les ingrédients qui composent une gamelle ?

 

            Une gamelle de BARF se compose d’os charnu, de viande et/ou poisson, d’abats, de légumes et  d'huile de saumon sauvage. Inutile de se casser la tête à chercher quelles sont les vitamines ou minéraux manquants, le chien est capable de récupérer dans la viande tout ce dont il a besoin. Les pro croquettes agiteront le bâton « attention aux carences » pour vous intimider (voir article « La meilleure nourriture d’un carnivore »). C’est donc bien plus simple que ce que vous pouvez imaginer.

 

Quelles sont les quantités à donner ?

 

                Les quantités n’ont rien à voir avec les croquettes. Comme celles-ci sont déshydratées, la viande crue est, quand à elle, composée de 70% d’eau. Le volume y est donc plus important. Les quantités vont également varier en fonction de deux principaux éléments : le poids du chien, et son activité. Vous comprendrez aisément qu’un chien sportif (chasse, agility, maître sportif) brûlera plus de calories qu’un chien canapé (non joueur, tempérament calme, maître pantouflard). Je pèse les gamelles tous les jours et je surveille leurs poids. Selon les saisons et le climat le chien peut maigrir ou grossir. Il faut donc réévaluer les quantités tout au long de l’année.

 

FARWEST

 

                 Prenons FARWEST : labrador chocolat femelle de 8 ans stérilisée. 28 kg. Elle est dans la catégorie « chien canapé », activité faible. Etant stérilisée, elle aurait tendance à grossir. Tout en sachant qu’un labrador est très gourmand.                                                    Je lui donne 2,5% de son poids. 28 kg x 2,5 / 100 = 700 gr par jour

(300 gr le matin 400 gr le soir)

 

STELLA

 

               STELLA : flat coated retriever femelle de 7 ans stérilisée. 26kg. Elle est dynamique avec une prédation forte, elle court donc beaucoup et de caractère très vivace.                   Je lui donne 4% de son poids. 26 kg x 4 / 100 = 1000 gr par jour

(450 gr le matin 550 gr le soir)

 

NISHKA

 

            NISHKA : labrador chocolat femelle de 10 mois non stérilisée. 27kg. Chiot très dynamique faisant les 400 coups, elle rencontre beaucoup de congénères et est très joueuse, elle se dépense donc énormément. De plus, sa croissance n’est pas terminée même si elle ralentit à ce stade. Nishka n’a jamais mangé de croquettes, elle a commencé le BARF dès qu’elle a été sevrée par une quantité de 8 à 10% de son poids. A son acquisition, vers les deux mois et une semaine, j’ai commencé ses gamelles à 8% jusqu’à ses 6 mois. J’ai ensuite réduit petit à petit les proportions au rythme de sa croissance. Aujourd’hui à 10 mois :

Je lui donne 4,5% de son poids. 27 kg x 4,5 / 100 = 1100 gr par jour

(500 gr le matin 600 gr le soir)

 

LE MENU DE FARWEST :

 

               Nous allons voir le détail des quantités et les proportions des différents ingrédients constituant une gamelle de BARF. Prenons une gamelle de 300 à 400 gr comme celle de Farwest.

 

Os charnu : cou de canard ou cuisse de poulet (100gr) - (Calcium, phosphore). L’os cru charnu (os enveloppé de sa viande) pour ne pas blesser l’œsophage, est complètement assimilé dans l’estomac d’un carnivore, vous ne trouverez pas un morceau d’os dans les selles. Par contre, cuit, il ne se digère pas et peut s’avérer très dangereux si des esquilles se formaient, pouvant être la cause de perforations intestinales ou stomacale. La grosseur des os sera adaptée à la race : cou de poulet pour un chihuahua et cuisse de dinde pour très gros chien. En observant les selles, nous pourrons savoir si la proportion d’os est correcte par rapport à la viande. Trop d’os et l’animal sera constipé, pas assez d’os et la crotte ne sera pas assez formée.

 

Viande crue : volaille hachée ou mix boeuf-volaille-mouton (200gr) - (protéines, lipides). La viande blanche de volaille est une viande qui se digère très facilement. Si le chien n’a pas l’habitude de manger de la viande crue, il faudra commencer par ne lui donner que de la viande blanche et on rajoutera les autres éléments par la suite progressivement. La viande de bœuf est la plus difficile à digérer et est la plus allergène. Donner la viande de bœuf plus tard quand le chien s’est habitué au BARF (le temps que ces sucs gastriques soient stimulés) en mélange avec d’autres viandes ; exemple 30% volaille, 30% mouton 30% bœuf. Personnellement, je ne donne pas souvent de viande rouge.

 

Abats : Foie de porc/bœuf ou reins de porc ou cœur de porc/bœuf (30 à 50gr) - (vitamines, minéraux). Les abats sont donnés à hauteur de 10% de la viande et viendront compléter les vitamines non présentes dans la viande.

 

Légumes : 1 cuillère à soupe de légumes cuits mixés (60% haricots verts - 30% carottes - 10% épinards). Le chien n’a pas besoin de légumes car ne les digère pas. Mais il a besoin de fibres pour favoriser le transit intestinal. La peau, le cartilage et les poils d’une proie font office de fibres mais je ne peux pas facilement me procurer ce genre d’éléments. Je donne donc une petite cuillère à soupe de légumes uniquement pour les fibres. La quantité est infime en rapport avec les quantités présentes dans l’alimentation industrielle.

 

Poisson : poisson broyé 2 ou 3 fois par semaine ou poisson entier inclus dans le poids de la viande crue. Ceci est optionnel. Mon choix se fera en fonction des promotions que je trouverai dans le commerce.

 

Huile de saumon sauvage (une dose pour 10 kilos du chien). C’est un apport en oméga 3 bénéfique pour la peau et les poils. C’est un anti inflammatoire naturel. Cet oméga 3 est aussi présent dans le poisson que je donne de temps en temps.

 

Un œuf cru : il regorge d’éléments nutritifs : acides aminés essentiels, vitamines, minéraux et oligoéléments. Bénéfique pour les griffes, la peau, le poil et la qualité de la vision. Cru, le blanc contient une substance qui inactive la biotine (vitamine B) importante au métabolisme du chien. Il ne faut donc pas trop en donner. mais en limitant à deux œufs par semaine, la quantité est trop infime pour être négative. (deux fois par semaine).

 

                   Les légumes les œufs et l’huile de saumon sauvage ne sont pas pesés et sont rajoutés en plus du poids de la gamelle. Je les mélange généralement dans la viande hachée. Les seuls compléments alimentaires que je rajoute sont un apport en glucosamine (1400 mg) et chondroïtine (1300 mg) de manière quotidienne ainsi que des cachets contenant de la poudre d’arpagophytum, de reine des prés et de prêle. Tout ceci en prévention de soucis d’arthrose ou de dysplasie sensible chez mes labradors que sont Farwest et Nishka.

 

LES AVANTAGES DE LA NOURRITURE CRUE :

 

                   Comme tout être vivant, la qualité de la nourriture a des répercussions sur l’organisme. Ainsi, les chiens sont plus éveillés et souvent moins nerveux, les chiots grandissent « plus lentement » leur permettant de former correctement leur ossature ainsi que les ligaments et la musculature. Des éleveurs de chiens de grande taille ont pu constater une amélioration de la longévité. Faisons un peu la liste des avantages apparus très rapidement sur un chien nourri de la sorte :

     Le chien ne dégage plus de mauvaises odeurs grâce à une baisse de sécrétion de sébum.

     Le chien n’a plus mauvaise haleine.

     Le poil est soyeux et brillant.

     De meilleure qualité, la perte de poils est bien moins importante.

     Les os éliminent le tartre et entretiennent la dentition du chien sur le long terme. Le fait de broyer les os nettoie les dents et muscle les gencives.

     L’action de mastiquer est un besoin chez le chien. Cette action est assouvie grâce à ce type de nourriture.

     Le chien boit beaucoup moins d’eau pendant la prise de nourriture car la viande crue est composée de 70% d’eau.

     Les selles sont plus petites, plus compactes et moins nauséabondes. La nourriture étant complètement assimilée, il y a moins de rejet.

     Le temps de digestion étant plus rapide (4h contre 8 pour les croquettes), il y a moins de chance que des vers s’installent dans le système digestif.

     Le chien perd sa masse graisseuse au profit de muscles saillants lui donnant une allure athlétique.

     Le plaisir et la satisfaction de manger ce genre de nourriture est flagrante en les observant.

               Côté santé, tout problème de peau, allergie, atopie, s’estompe ou disparaît totalement. Une hygiène bucco dentaire est acquise par le broiement des os. Un temps de digestion plus rapide et une meilleure assimilation fatiguent moins l’organisme et par conséquent les risques d’infections de vers sont diminués. A longue échéance, il y a moins de risque de diabète, de cancer, de pancréatite ou de problèmes rénaux.

 

               LES INCONVENIENTS DE LA NOURRITURE CRUE :

 

               On ne peut pas enlever le côté pratique de la nourriture sèche que représentent les croquettes industrielles. Si je pars en vacances plusieurs jours, je ne me vois pas partir avec des barquettes de viandes fraiches : Camping, randonnées, etc. Même s’il y aurait une possibilité de stocker de la viande séchée comme le font les mushers sur des sorties de plusieurs semaines en traineau. Si je dois laisser mon chien en pension, peu d’endroits offrent le service de nourrir le chien au BARF. Même si cela commence à se démocratiser. Et si je laisse mes toutous chez un ami, parents ou voisins, je risque de monopoliser leur frigo avec mes barquettes de viande.

               Souvent la viande est congelée, il ne faut pas que j’oublie de la sortir du congélateur la veille. Et puis cela demande un certain temps de préparation : peser les différents ingrédients, couper les abats en petit morceau, couper en deux une cuisse de poulet entière. Ne pas être incommodé à manipuler de la viande fraiche.

 

CONCLUSION :

 

               Il existe d’excellentes croquettes sèches contenant peu de glucides et dont la composition principale est constituée de viande de qualité. Mais de par la multitude de marques existantes, il est difficile de s’y retrouver.

 

               La viande crue avec des os charnus et des abats sont sans conteste la nourriture idéale pour un carnivore. Si le chien a la chance de manger régulièrement ce type d’aliment, sa santé et son bien-être en sont bénéficiaires. Etant éducateur comportementaliste en positif, je suis soucieux de son bien-être. Je ne peux donc mettre à l’écart mon intérêt en ce qui concerne la qualité de sa gamelle.

 

Jean-Dominique Brasseur

 

Quelques liens de fournisseurs de viande crue :

 

https://www.barfdiscount.fr/

https://www.st-laurent.fr/fr/13-congeles

http://bon-instinct.fr/

https://www.facebook.com/groups/1685769604981917/

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

La meilleure nourriture d'un carnivore

April 11, 2018