LE CHIOT NE DOIT PAS ÊTRE MALADE OU AGITÉ EN VOITURE

                    Eviter toute sensibilisation par une première expérience négative comme celle du premier trajet qui le sépare de sa fratrie, ou celle du premier trajet qui l’emmène chez le vétérinaire.
Commencer l’apprivoisement à la voiture dès l’élevage si possible, avant l’âge de deux mois.
A l’arrivée dans la famille, familiariser le chiot à la voiture avec un jeu dans la voiture, de la nourriture cachée dans la voiture et des caresses dans la voiture sans rouler.
Quand le chiot se montre attiré par la voiture, l’installer confortablement et le caresser
Démarrer et continuer de le caresser
S’arrêter cent mètres plus loin et sortir. Jouer. Remonter. Rouler en le caressant.
S’arrêter et sortir. Jouer. Etc.
Le chien ne doit vivre aucune peur ni aucune expérience traumatisante.
Ne jamais forcer le chien à monter. S’il a peur, commencer à jouer autour de la voiture puis orienter progressivement le jeu à l’intérieur.
Procéder toujours avec des renforcements positifs forts. S’aider au besoin d’un autre chien qui pourrait entamer un jeu avec votre chien à côté ou dans la voiture.
Respecter le rythme du chien pour vaincre sa peur.
Les exercices d’acclimatation à la voiture doivent être réalisés tous les jours. Sinon aucun progrès ne pourra se produire.